mardi 30 novembre 2010

Conseil d'arrondissement Paris 5ème, jeudi 2 décembre 2010

Le prochain Conseil d'arrondissement aura lieu le jeudi 2 décembre à 18:00 Salle Paul Pierrotet


Les points à l' ordre du jour :

1. Points administratifs
2. Subventions
3. Présentation du compte-rendu annuel à la collectivité (CRAC) pour l'exercice 2009 de la Mission Vital' Quartier 2 confiée à la SEMAEST.
4. Signature avec l'Etat et le Ministère de l'Enseignement Supérieur et de la Recherche, d'une convention relative à l'ouverture au public, les samedis, dimanches et jours fériés, du jardin de l'ancienne Ecole Polytechnique (5ème).
5. Autorisation à M. le Maire de Paris de poursuivre la mise en oeuvre du dispositif Paris Jeunes Vacances.
6. Signature de 7 conventions relatives à l'occupation du domaine public pour les théâtres.
7. Apposition d'une plaque commémorative en hommage à Claude Simon 3 place Monge (5ème).
8. Approbation de la convention de délégation de service public pour la gestion de l'espace sportif Pontoise (5ème)
11. Voeu du groupe « Paris un temps d’avance dans le 5ème » pour une mise à disposition, durant la période hivernale, de la salle Capitant pour les personnes sans abri, la nuit.
12. Voeu du groupe « Paris un temps d’avance dans le 5ème » contre l'ouverture d'une nouvelle supérette Franprix.

Quel avenir pour la relation franco-allemande ? - débat au Collège des bernardins


Europa Nova organise un débat sur :

Quel avenir pour la relation franco-allemande ?


Avec
Constance LE GRIP, eurodéputée française.
Andreas SCHWAB, eurodéputé allemand.

animé par Jacqueline HENARD, journaliste.

Mercredi 1er décembre, de 19h à 20h30,
au Collège des Bernardins, 20 rue de Poissy, Paris 5°.

>Cliquer sur le titre pour voir l’invitation et vous inscrire.

lundi 29 novembre 2010

"ÉGALITÉ-FISCALITÉ" avec Pierre Alain Muet ; notes de réunion

Une réunion sur la fiscalité avec Pierre Alain Muet, Economiste et deputé PS de la 2e circonscription du Rhone a été organisée par le PS du 5ème arrondissement le 27 octobre.

Ci après quelques notes prises lors de la réunion.

Pour en savoir plus sur le PS 5ème

===========================
Introduction : La fiscalité sera un débat majeur des présidentielles. Nous vivons l’explosion de la dette, des inégalités et du chômage.

La dette publique (le déficit des finances publiques) = 1 G€ = 1 milliard d’Euros

1800 G€ = dette en juin 2012; en 2002 la dette publique était 900 G€.
Intérêts de la dette : 50 G€ : c’est le déficit des retraites ; c’est le premier budget de l’État.
La crise n’est responsable que de 1/3 du déficit budgétaire (150 G€) ; les 2/3 sont structurels.
Ce déficit est le résultat des politiques menées depuis 10 ans : cadeaux fiscaux aux plus riches.

Chômage

L’été 2008 la France avait 7.5 % de chômage, comme l’Allemagne : depuis le chômage en Allemagne a légèrement réduit, en France il est passé à 10%.
Nous avons 600 000 chômeurs de plus depuis la crise.
Ce que l’Allemagne a fait : travail partiel subventionné par l’État, pas d’heures supplémentaires et politique de l’emploi.
Pour sortir de la crise, il faut soutenir l’emploi.
En 1997 – 2002, la gauche a crée deux millions d’emploi en France, et induit une croissance plus forte qu’en Europe, ce qui a créé de la confiance.

De 2002 à 2008 il y a eu de la croissance dans le monde mais la France n’a pu en profiter.
Inégalités, fiscalité inégalitaire
Les inégalités ont crû notamment avec la mondialisation libérale Reagan-Thatcher.

Au contraire durant le New Deal et l’après guerre il y eut réduction des inégalités et expansion économique, favorisées par une forte régulation des activités financières et une forte fiscalité.

La politique des gouvernements Sarkozy est le dernier avatar des années Reagan et Thatcher :
- démanteler la fiscalité,
- d’où mettre en déficit les services publics et la protection sociale,
- d’où proposition de réduire services publics et protection sociale, etc…

Depuis 2002 (Présidence de J. Chirac et puis de N. Sarkozy : réduction des tranches supérieures IRPP (d’où IRPP = 3,5% des recettes de l’État / Europe : 7 à 10%) ; augmentation de la CSG qui n’est pas un impôt progressif.

De nombreuses niches fiscales sont totalement injustifiées.

Les plus hauts revenus paient une proportion de leurs revenus de l’ordre de 20% (L Bettancourt ; 1% !). En effet les hauts revenus sont essentiellement constitués de revenus du capital qui bénéficient du prélèvement libératoire de 18%, de l’assurance vie…
Les 2/3 des bénéficiaires du bouclier fiscal ont plus de 16 M€ de patrimoine.
Certains parmi eux déclarent un revenu inférieur au SMIC. Du coup, tout l’ISF, les impôts locaux, la CRDS leurs sont remboursés. Les grosses fortunes ne paient pas d’impôts.
De fait si on n’a que des revenus du travail, il est impossible d’être concerné par le bouclier fiscal. (N.B. :Les personnes qui possédaient une résidence chère et n’avaient pas de revenus étaient déjà exonérés de l’ISF, avant même le bouclier fiscal).

Impôt / sociétés

Les PME paient les 30% ; mais celles de plus de 2000 salariés : 12%; ; celles du CAC40 : 8% ; car elles peuvent exploiter au maximum les niches fiscales.
Il faudrait aller vers une fiscalité personnelle plus juste
Il faudrait fusionner IRPP et CSG en un seul impôt progressif, supprimer la plupart des niches fiscales, supprimer les prélèvements libératoires. Il faut que revenus du travail et revenus du capital soient traités de la même façon.
Bouclier fiscal : 680 M€ ; ISF : 4 000 M€.
Raison de l’ISF : une telle fortune montre que la personne considérée a une capacité contributive ; l’ISF sert à taxer le capital dormant, car les très riches laissent le capital s’accumuler, ça n’apparaît pas comme revenu et ce n’est donc pas imposable.

Escroqueries de la droite

Les critères de Maastricht prévoyaient que la dette publique devait rester inférieure à 60% du PIB et le déficit du budget inférieur à 3% du PIB.

La droite ne respecte aucune règle, y compris celles qu’elle invente.
Et pourtant le Président Sarkozy veut inscrire dans la constitution une règle d’équilibre, qui s’appliquerait … aux successeurs !

Services publics et efficacité économique
Les services publics sont un formidable facteur d’efficacité économique car pour avoir une économie performante il faut des infrastructures (transports, formation…) et d’autre part la protection sociale permet qu’on prenne des risques car on en prend plus facilement s’il y a des protections.
Une condition du développement est de rendre efficace tout ce qui échappe au marché (services publics, infrastructure, formation, protection sociale, santé…). Nous devons donc remettre en avant le rôle de la puissance publique, et donc des prélèvements obligatoires.
_______________________________________________________________________
REPONSES AUX QUESTIONS de l’assistance

Sur la prétendue perte des 10% du PIB au détriment des salaires : le partage salaires / profits a été généralement stable en France (à la différence, par ex, des USA), avec quelques fluctuations : effondrement de la part des profits après 73 (crise pétrole), rétablissement des profits après 83 (désinflation compétitive).

Depuis la mondialisation, baisse de la fiscalité du capital dans tous les pays. Déformation au sein même des revenus financiers : les dividendes ont pris le dessus sur les intérêts.

Conseil de quartier Val de Grâce - lundi 6 décembre

Le Prochain Conseil de quartier Val de Grâce aura lieu le
lundi 6 décembre 2010 à 18h30
mairie du 5ème, 21 place du panthéon.

A l'ordre du jour : les questions diverses des habitants

Les berges de la Seine - Réunion présidée par : Bertrand Delanoë - 30 - novembre

Imaginez les berges de Seine de demain : la concertation préalable au réaménagement des berges de Seine durera jusqu'à fin 2010 est la première étape de ce projet ambitieux qui concerne tous les Parisiens.


Une réunion publique de concertation, présidée par Bertrand Delanoë, Maire de Paris, aura lieu :

le 30 novembre à 18h à Docks en Seine

Docks en Seine,

34 quai d’Austerlitz

Paris 13


Infos pratiques :

Métro : Quai de la Gare, Gare de Lyon, et Gare d’Austerlitz














Quelles perspectives pour les négociations internationales sur le climat ? - Débat le 30 novembre - Librairie Pedone

A l'ouverture de la Conférence de Cancun, un an après les déceptions de la Conférence de Copenhague,

Sandrine Maljean-Dubois (directrice de recherche au CNRS) et
Matthieu Wemaere (avocat aux barreaux de Paris et de Bruxelles),

vous invitent le mardi 30 novembre, à 18h30, à une présentation sur le sujet :

Quelles perspectives pour les négociations internationales sur le climat ?

Librairie Pedone,
13 rue Soufflot, Paris 5ème.

Afin de vous accueillir dans les meilleures conditions, merci de bien vouloir nous confirmer votre présence librairie@pedone.info

dimanche 28 novembre 2010

Conseil de Quartier - Paris 5 Saint Victor - Compte rendu du 26.11.2010- suite

À l’occasion de ce conseil de quartier, Jean Tiberi a souhaité intervenir pour faire part de ses inquiétudes quant au devenir du centre médical de la Mutualité.

Il faut dire que la situation n’est pas claire ;
Un jour le centre de santé est supprimé,
Un autre il est maintenu,
Une autre fois la Mutualité Parisienne n’aurait pas l’argent pour faire les travaux,
Et nous apprenons en séance que Bertrand Delanoë aurait reçu du patron de la Mutualité Française l’assurance que le projet continuait.

Malgré les affirmations du Maire de Paris lors de son compte rendu de mandat au Gymnase des Patriarches rien n’est clair pour les simples citoyens que nous sommes.

Le rappel du lien entre le projet de GL Events et la rénovation du centre médical à travers un permis de construire globalisant les deux projets ne rassure qu’à moitié; si les travaux ne sont pas faits la Mairie de Paris ira-t-elle jusqu’à empêcher l’ouverture le Palais de la Mutualité par Gl Events afin que ce dernier fasse pression pour que les travaux se fasse ou paye lui-même ces travaux ?

On nous dit que les conseillers du Maire chargés de l’Urbanisme et de la Santé sont sur le pont et que les services de la Mairie vérifient régulièrement la conformité des travaux avec le permis de construire. Très bien, mais en attendant d’autres affirment que le personnel du centre est de plus en plus inquiet et risque de chercher des solutions professionnelles personnelles plus stables. Alors s’il n’y a plus de médecins qui accueillera les patients !!!

Le comble, à la fin, serait d’avoir fait les travaux et de ne pas ouvrir le centre.

Tout cela est d’autant plus inquiétant qu’au même moment sont annoncées les fermetures de centres de santé dans le 17ème, dans le 11ème, fermeture contrebalancée dans le 11ème par un projet d’ouverture de maison médicale à Chemin Vert. Jean Tiberi a beau jeu de parler de la fermeture du centre de PMI, rue de l’Epée de Bois, il y a plus d’un an et de regretter que ces locaux soient restés en l’état depuis 1 an ; il va même présenter un vœu pour que ces 100m2 soient alloués au dispensaire.

Visiblement les vieux centres de santé sont trop petits, peu rentables et l’adjoint au Maire en charge de la Santé souhaite la fermeture de ces lieux, contre l’avais des citoyens et sans avoir ouverts préalablement de nouvelles structures « rentables ».

Si nous n’avons pas les moyens en ce temps de crise d’ouvrir de nouvelles structures, n’existe-t-il pas des alternatives à ces fermetures ; a-t-on pensé à des solutions « novatrices » comme par exemple l’élargissement des plages horaire pour accroire le nombre de rendez-vous et améliorer la « rentabilité ». En ces temps de crise ses structures sont encore plus indispensables pour les plus fragiles !!!

Les parisiens ont besoin de comprendre la politique de Santé et sa présentation éviterait les malentendus. Mais visiblement M. Le Guen a d’autres projets plus importants en tête mais qu’il n’oublie pas qu’à la fin ceux sont les électeurs qui votent et décident.

Conseil de Quartier - Paris 5 Saint Victor - Compte rendu du 26.11.2010

A l’ordre du jour, l’avancée des travaux de Jussieu. Deux chiffres importants à retenir un coût final de 1,600.000.000 € (c’est encore mieux avec tous les zéros) et une fin des travaux 2014 (ou certainement début 2015).

Les dernières équipes devant déménager ces jours-ci, le calendrier serait désormais beaucoup mieux maîtrisable et la date de fin 2014 devrait être tenue à une variable prés.

Seule Paris VI (Université de Pierre et Marie Curie) resterait sur le site pour devenir le plus grand campus universitaire dédié aux sciences en Europe. Visiblement le résultat sera à la hauteur des ambitions financières. Sont évoqués une salle de conférence de 500 places, la couverture des patios, la végétalisation du parvis de la tour, la remise en état et l’exposition d’œuvres d’art remarquables exposées à Jussieu dés sa création, les logements pour le personnel ayant des astreintes et pour les chercheurs de passage, l’éclairage de la Tour,…..

Dans le cadre de la loi relative aux libertés et responsabilités des universités, l’Université Paris 6 a fait le choix de devenir propriétaire du site ; elle serait en train d’élaborer un schéma directeur afin d’utiliser les derniers droits à construction du site. L’Université aurait le projet de construire en remplacement de certains bâtiments non touchés par le projet de désamiantage de créer une pépinière d’entreprises, un Learning Center (bibliothèque hightech)des logements pour les étudiants, parc de sport…..

Mais Michel Zulberty ne veut pas s’engager s’agissant d’un projet d’une Université. Le bon invité aurait été le président de Paris IV, Monsieur Pomerol. Espérons que Jean Tiberi s’en rende compte. Nous aurions pu discuter dans le détail de ses projets et notamment savoir quels échanges il souhaite promouvoir entre l’Université et la population avoisinante.

Ce fut une bonne réunion d’information mais en aucun cas une réunion de travail alors que les conseils de quartier n’ont pas vocation à réunir ses soutiens mais ont vocation à demander aux citoyens de travailler sur des projets de quartier. Pour cela les conseils doivent disposer d’une certaine autonomie, et des moyens qui se chiffrent pour notre arrondissement à plusieurs milliers d’euros (budget 2011).

Etienne Dolet aurait bien voulu savoir à quoi avaient servi les dizaines de milliers d’euros budgétés pour 2010. espérons que lors d’un conseil d’arrondissement ou lors des conseils de quartier, ce sujet sera abordé.

samedi 27 novembre 2010

Illegal : le film



La salle était pleine ce matin ce matin au cinéma le Panthéon pour assister à la projection du film d'Olivier Masset-Depasse : ILLEGAL
Cette séance était organisée par La Ligue des Droits de l'Homme 5e-13e arrondissement, la Fédération de Conseil de Parents d’Élèves et le Réseau Education Sans frontières qui se battent pour que cessent le traitement inhumain infligés aux sans papiers.
Le film se passe en Belgique. En l'absence de présentation à un magistrat pendant 5 mois, des hommes, des femmes et des enfants sont incarcérés et renvoyés dans leur pays sans qu'ils aient pu véritablement se défendre et faire valoir leur droit.
C'est notamment ce que veut commencer à instituer en France la loi Besson qui vient en discussion au Sénat la semaine prochaine, comme l'a souligné le débat organisé à la fin de la séance.

vendredi 26 novembre 2010

CICA Paris 5, 22 novembre Compte rendu

Pour rappel le CICA est le Comité d'initiative et de consultation d'arrondissement, sa structure et son rôle sont définis par l'article 16 de la loi PML (Paris, Marseille, Lyon) du 31 décembre 1982.

Le CICA réunit les représentants des associations. Il devrait être indépendant de la municipalité. Sa finalité est de permettre aux associations de l'arrondissement de participer à la vie municipale.

Ce soir les habitants du 5ème et surtout les parents d’élèves ont manifesté leur intérêt pour les questions d’éducation dans l’arrondissement en venant très nombreux à cette CICA.

De l’exposé un peu fastidieux d’Alexandre Baetche, adjoint au maire du 5ème, responsable des questions scolaires il apparaît que :

-l’effectif scolaire est en très légère augmentation ce qui a permis par exemple d’ouvrir une classe à l’école Buffon.

C’est un nouvel indice de la vitalité relative de la démographie de notre arrondissement.

- L’élu insiste sur l’effort de la municipalité du 5ème qui consacre la moitié du budget propre de l’arrondissement aux investissements pour les travaux dans les écoles c’est ainsi que la réfection de la cour de l’école Buffon a coûté 45 000 €.

- L’adjoint souligne aussi l’importance des activités péri-scolaires et de soutien des élèves (il s’agit en fait d’un effort de la mairie de Paris dans tous les arrondissements).

Les questions posées par la salle montrent qu’il y a globalement peu de problèmes. Plusieurs intervenants ont toutefois insisté sur la dangerosité de la circulation rue Buffon .

C’est une question récurrente, même si les services de police se montrent plus présents, il faut trouver des ralentisseurs adaptés à la diversité des véhicules et spécialement aux bus et aux motos.

La réunion aurait été consensuelle si la question de la nouvelle tarification des cantines scolaires n’avait soulevé débat.

Le maire d’arrondissement a déposé un recours administratif afin de suspendre l’application dans le 5ème de cette décision prise en Conseil de Paris au motif qu’elle porterait atteinte à l’autonomie des caisses des écoles.

En attendant il applique les nouveaux tarifs en insistant toutefois sur le préjudice qu’ils porternt aux classes moyennes.

Le représentant de la mairie de Paris rappelle qu’il s’agit essentiellement d’uniformiser les tarifs dans tous les arrondissements et d’appliquer une stricte proportionnalité selon les revenus et le nombre d’enfants (application du quotient familial de la Caisse d'allocations familiales - CAF) .

Le coût d’un repas varie de 0.13 € à 5 € pour un coût réel de 6.5 € ; même les plus hauts revenus bénéficient d’une aide, une famille de deux enfants n’atteint le haut du barême qu’à partir de 7500 € mensuels.



jeudi 25 novembre 2010

Anne Hidalgo - Dedicace dans le 5ème


Samedi 27 novembre à 17h


Rencontre avec Anne Hidalgo, Première adjointe au Maire de Paris et Jean-Bernard Senon

pour leur livre Travail au bord de la crise de nerf
aux éditions Flammarion.
Librairie El Salón del libro
21 rue des Fossés Saint-Jacques

www.ameriquelatine.msh-paris.fr

ILLEGAL d’Olivier Masset-Depasse au cinéma Panthéon

Resf Paris 5e-13e a le plaisir de vous convier à :
La projection du film d’Olivier Masset-Depasse :
ILLEGAL

et de vous retrouver ensuite autour d'un buffet
proposé dans le salon du cinéma Le Panthéon.

La projection sera suivie d’un débat avec Mylène Stambouli, avocate
ainsi que Gabriela Perez et Carolyn Occelli de l’équipe du film.
Cet événement est organisé pour vous et vos amis.
N'hésitez pas à le diffuser dans votre entourage.
Le samedi 27 novembre 2010 à 11h
Au Cinéma du Panthéon
http://www.whynotproductions.fr/pantheon/ 13, rue Victor Cousin 75005 Paris
Participation : 5€
Venez nombreux !


Plan d’accès :


Sans-abri et froid: Paris ouvre des gymnases

La population à la rue n’est pas le cliché du clochard vagabond. Elle possède aujourd’hui bien des facettes qui témoignent de la dureté de l’exclusion et du manque de coordination dans les politiques de traitement des problèmes sociaux.
La population à la rue n’existe pas seulement en hiver, mais, avec le froid, les consciences se réveillent. La population à la rue n’est pas l’apanage de quelques arrondissements, elle existe aussi dans la rive gauche et dans le 5ème
Nous avons écrit ces mots, il y a deux ans, mais comme la pauvreté, l’exclusion ne cesse d’augmenter.

Face à l'émergence du froid, les déclarations pleines d'empathie se succèdent, pourtant quelques dizaines de sans-abri ne trouvent pas un toit et les risques d'une issue fatale persistent.

Chaque hiver, le constat reste le même : Paris possède un dispositif d’hébergement de 8.000 places (centres d’hébergement d’urgence, de stabilisation et d’insertion), piloté et financé en fonctionnement par l’Etat, qui se révèle chaque année insuffisant. Face à ce manque chronique de places d’hébergement pérennes, la Ville de Paris ouvre des gymnases et des centres d’hébergement provisoires pour mettre à l’abri les personnes à la rue en cas de grand froid durant l’hiver.

En cas de grand froid :

6 gymnases et 5 mairies d’arrondissement sont mobilisables

- dans les 5ème,( Gymnase des Patriarches - 6 Place Bernard Halpern), 7ème, 12ème, 14ème, 17ème et 19ème arrondissements, d’une capacité d’accueil globale de plus de 350 places, seront mobilisables lors des périodes les plus froides de l’hiver, pour mettre à l’abri les personnes sans-abri.
(Dans le 5ème le Gymnase des Patriarches devrait ouvrir ses portes dès le 25 novembre).

Les mairies des 1er, 3ème, 4ème et 11ème arrondissements se sont portées
volontaires pour accueillir la nuit des personnes sans-abri en cas de froid extrême.
Nous ne pouvons que regretter le fait qu’encore une fois la mairie du 5ème arrondissement refuse l’ouverture une salle de la Mairie, en lien avec une association reconnue.

Un renforcement accru des maraudes est organisé dans le bois de Boulogne et le bois de Vincennes.

En cette période de fin d’année, au-delà des croyances de chacun, force est de se dire qu’il est toujours difficile, pour les plus démunis, de trouver une « crèche.
Nous osons espérer qu’à côté des efforts de la Ville tous les acteurs se mobilisent pour un effort de solidarité.
De même nous espérons que, en cas de très grand froid, la mairie du 5ème aussi participera à l’effort collectif et accepte d’ouvrir une salle, sans attendre les larmes (de crocodile) à verser sur une première victime...

Une nouvelle librairie dans le 5ème avec le concours de la SEMAEST

La citoyenneté : un enjeu fondamental pour la démocratie - Colloque

La citoyenneté est aujourd’hui un enjeu fondamental car elle interroge notre conception de la démocratie.


Elle est trop souvent perçue comme strictement limitée à sa conception politique, au droit de mettre un bulletin dans l’urne. Or, elle est bien plus que cela puisqu’elle est l’expression de tous ceux et toutes celles qui s’investissent dans la vie de la cité.



Marie-Christine Vergiat,

Députée européenne

du groupe GUE / NGL


vous invite au débat qui se tiendra le :


jeudi 2 décembre 2010 à 18 H

Espace Niemeyer

2 place du Colonel Fabien.


Entrée : 8 Avenue Mathurin-Moreau 75019 Paris


Le débat sera animé par Sylvie Jan, association Egalcité,

Avec la participation notamment de :


Jean-Michel Ducomte, professeur de sciences politiques, Président de la Ligue de l’enseignement dont le dernier congrès a eu pour thème : « Faire société »

Francis Wurtz, député européen honoraire, ancien président du groupe de la Gauche unitaire européenne, Gauche verte nordique.

Giusto Catania, ancien député européen, auteur d’un rapport du Parlement européen sur la citoyenneté européenne.

Jean-Pierre Dubois, professeur de droit constitutionnel, président de la Ligue des droits de l’Homme qui vient de lancer avec 35 autres organisations un pacte citoyen

Hayat Dhalfa, adjointe au maire de Saint Ouen ( Seine-Saint-Denis )

Serge Kollwelter, membre du bureau de l’Association européenne des droits de l’Homme ( AEDH ), responsable de la campagne « Pour une citoyenneté de résidence »

et Marisa Matias, députée européenne portugaise de la Gauche Unitaire Européene – Gauche Verte Nordique


Accès libre sur inscription : marie-christine.vergiat-office@europarl.europa.eu

Pour plus d’informations : +32 ( 0 ) 2 28 33 549

Interprétation : Français / Anglais / Allemand.

mardi 23 novembre 2010

Inscription sur les listes électorales avant le 31 décembre

Je veux que ça change, je m'inscris sur la liste électorale de ma commune

Dois-je me réinscrire sur les listes électorales si je déménage dans la même commune ? Oui, car il s'agit d'un changement d'adresse et donc d'un changement de domicile.

Faut-il se réinscrire chaque année sur les listes électorales ? Non. Vous ne devez vous réinscrire qu'en cas de déménagement, même à l'intérieur d'une même commune, ou si vous avez été radié.

Les informations pratiques : http://vosdroits.service-public.fr/F1367.xhtml

Où s'inscrire ?

Pour s'inscrire, il suffit de se rendre à la mairie de sa commune ou dans une mairie de quartier avec les pièces exigées (titre d'identité et justificatif de domicile).

NB:Les bureaux des élections des mairies d'arrondissement seront ouverts pour les inscriptions sur les listes électorales les samedis 11 et 18 décembre de 9h à 13h et de 14h à 16h.

Comment s'inscrire ?

* Soit en se rendant à la Mairie avec les pièces exigées,

* Soit par courrier en envoyant à la Mairie, le formulaire d'inscription et les pièces exigées

Documents à fournir

* une carte nationale d'identité ou un passeport, en cours de validité.

* deux justificatifs de domicile avec nom et prénom, datant de moins de trois mois :une facture de consommation d'électricité ou de gaz ou votre avis d'impôt sur les revenus

IMPORTANT: Dans le cas d'un hébergement ou si la personne habite chez ses parents : fournir une attestation des parents ou de l'hébergeant (sur papier libre), certifiant qu'il habite chez eux ainsi qu'un justificatif de domicile des parents.

4e Salon des Éditeurs indépendants du Quartier Latin

Le 4e salon des éditeurs indépendants aura lieu du 26 au 28 novembre 2010


Vendredi 26 - 11h à 19h (inauguration 19h-21h)

Samedi 27 - 11h à 19h

Dimanche 28 - 14h à 19h


Mairie du 6e

78 rue Bonaparte (face Place Saint-Sulpice)

Entrée libreà 19 H le vendredi 28 novembre


Une centaine de maisons d’édition indépendantes, oeuvrant dans des domaines très divers présenteront pendant trois jours leurs livres et revues. Tous travaillent avec la même passion pour sauvegarder leur indépendance qui signifie qualité, diversité et personnalité.

Pendant ces trois journées les éditeurs vont à la rencontre du public pour présenter leurs choix, leurs partis-pris professionnels et faire découvrir aux visiteurs de nouveaux auteurs, illustrateurs, créateurs et artistes…

Conseil de quartier - Sorbonne

Le Prochain Conseil de quartier Sorbonne aura lieu le lundi 29 novembre 2010 à 18h30 à la mairie du 5ème, 21 place du Panthéon.

Ordre du jour : Les nuisances liées au stationnement des autocars dans le quartier ainsi que les questions diverses des habitants.

Conseil de Quartier - Saint Victor

Le Prochain Conseil de quartier Saint-Victor aura lieu le vendredi 26 novembre 2010 à 18h30 à la mairie du 5e, 21 place du Panthéon.

Ordre du jour : Point sur les travaux de Jussieu ainsi que les questions diverses des habitants.



vendredi 19 novembre 2010

Un pas de plus vers l'institution d'une dynastie.

Selon le Canard Enchaîné de cette semaine, un nouveau pas vers l'intronisation de Dominique Tiberi" a été franchi. En effet grâce au soutien sans faille des Tibéristes historiques et à la vague d'affiliations à lUMP constatée dans le 5ème arrondissement ces derniers mois, Dominique Tiberi a été élu délégué UMP de la 2nde circonscription de Paris réunissant le 5ème et la majeure partie des 6ème et 7ème arrondissements.

L'enjeu serait de devenir, à la "au nez et à la barbe" de Rachida Dati, le suppléant du futur candidat aux élections législatives de 2012 qui serait, chut c'est un secret, Monsieur l'actuel 1er Ministre. François Fillon prévoirait qu'à l'issue de la réélection de Nicolas Sarkozy (hypothèse de la droite que ne partage pas Etienne Dolet)il devivenir député de Paris,puis Président de l'Assemblée Nationale, puis deux ans plus tard Maire de Paris.

La phase 1 est jouée d'avance vue la circonscription créée par miracle dans la dernière loi électorale. La phase 2 dépendra du résultat des présidentielles, la phase 3 reste à construire.

Mais revenons au 5ème. Il bruisse de plus en plus fort d'un passage de témoin municipal entre "Super Jean" et son fils en 2011. Il ne reste plus à Jean Tiberi qu'à négocier son soutient et son effacement contre la garantie de donner à son fils la Mairie du 5ème. Reste à calculer si ce projet nécessite ou pas que François Fillon soit chef de file de la campagne dans l'arrondissement..... Les résultats des derniers votes ne sont pas si favorables que cela à la droite même si les enjeux ne justifiaient pas la mise en branle de la machine Tiberi

Pourquoi se priver quand on peut... ???
Il revient heureusement aux électeurs du 5ème d'écrire le scénario de la vraie vie politique.

jeudi 18 novembre 2010

Compte-rendu de mandat "Paris capitale Universitaire" Bertrand Delanoë et l’équipe municipale 16 novembre 2010 Paris 5e

Beaucoup de monde pour ce compte-rendu de mandat du Maire de Paris et de son équipe dans le 5ème arrondissement.

Cette année pour un certain nombre d’arrondissements, la réunion a été focalisée sur un thème (celui de l’Université a été choisi pour le 5ème ).

B. Delanoë, dans son discours, a précisé souhaiter que l’année prochaine 50% des réunions aient la forme d’une discussion thématique.

L’initiative est certainement intéressante car elle permet d’aborder des thèmes plus généraux et permet de confronter les objectifs des élus municipaux avec le vison des parisiens et parisiennes.

Cependant on enlève ainsi un espace, auquel les parisiens s’étaient habitué, où ils pouvaient évoquer avec le Maire de Paris les petits et grands tracas de la vie dans l’arrondissement.

Notre suggestion serait de garder les comptes-rendus de mandat focalisés sur un arrondissement (voire deux) et créer, à côté, des réunions multi-arrondissements sur des thématiques plus générales.

Mais revenons à « Paris capitale Universitaires ». B. Delanoë a évoqué en grandes lignes les actions de la ville (voir le document global sur le site de la Ville de Paris :

http://www.paris.fr/portail/politiques/Portal.lut?page_id=7068&document_type_id=5&document_id=90327&portlet_id=16262)

Ensuite le Professeur Marie-Christine Lemardeley, Présidente de l’Université de Paris 3 a développé les activités de l’Université et surtout les difficultés des étudiants

Quelques points m’ont marqué; d’abord le constat que si la jeunesse qui a fait mai 68 était pressée de sortir de l’Université et entrer dans la vie, les étudiants d’aujourd’hui mesurent la violence de la vie en dehors de l’Université, sont conscients des difficultés qu’ils auront à franchir pour entrer dans la vie active et de ce fait se créent une sorte de « cocon » dont ils ne sont pas pressés de sortir.

Ensuite le constat qu’au moins un quart des étudiants de Paris 3 a, chaque jour, plus de deux heures de transports. Ceci fait réfléchir quand on souligne l’importance de la présence des étudiants pour la vie du quartier. En effet, pour un bon nombre, et probablement les moins favorisés, le Quartier latin n’est pas « un lieu de vie » mais « un lieu de passage ».

Une autre réflexion sur tout ce qui tourne autour de la santé et de la prévention.

Les données montrent que la population estudiantine a des besoins bien particuliers et qu’aujourd’hui la prévention fait cruellement défaut.

Les étudiants ont besoin de lieux qui leur soient spécifiquement dédiés, à côté des locaux où se tiennent les cours, avec des horaires qui prennent en compte les exigences des cours et enfin avec un personnel soignant qui soit intéressé à leurs besoins et ouvert à leurs problématiques.

Enfin l’interaction entre l'université et la ville. Certes, la mission principale de l’université est de former les étudiants, mais le développement de leur vie quotidienne dans l'arrondissement est aussi un sujet intéressant. Aujourd'hui, le 5ème arrondissement est devenu pour les étudiants un endroit obligé pour aller dans les bibliothèques, en cours voire boire un verre rue Mouffetard. Mais c'est tout. Il serait peut être intéressant d'avoir une politique au sein de l'arrondissement envers cette catégorie de population. Seulement, et souvent, les étudiants ont peu de moyens et surtout n'intéressent pas ou peu le maire actuel du 5ème .

Quelques questions ont été posées par les personnes présentes; on peut regretter que les intervenants se soient en bon nombre, exprimés au nom d’une «formation politique» (Parti de gauche, socialistes), ensuite quelques représentants de syndicats étudiants ont pris la parole et peu de temps pour les questions des habitants de l’arrondissement.

Les thèmes des questions ont été :

• La santé en général et en particulier les problématiques spécifiques aux étudiants.

• Les problèmes du logement : Comme les listes fictives vendues par des enseignes peu scrupuleuses. En effet, pour 400 euros, des listes énumérant des logements en principe vacants et "contactables" sont mises à disposition. Cependant, les logements en question sont souvent tous déjà loués... Sur ce point, Bertrand Delanoë souhaite favoriser la prévention dans ce domaine. C'est plutôt une action de justice qui serait nécessaire.

• Le transfert de propriété des locaux universitaires de l’Etat vers les universités. Dans sa réponse le Maire de Paris a expliqué que les craintes de certaines personnes qui voient dans ce transfert un risque de « privatisation » des locaux semblent peu justifiées. En effet c’est plutôt l’Etat qui projette la « vente » des locaux qui seront libérés lors de l’aménagement à Saclay d'Agro Paris-Tech, de l'Ecole centrale de Paris, de l'Ecole nationale de la statistique et de l'administration économique (Ensae.).

Les réponses ont été apportées par B. Delanoë et complétées par les adjoints en charge des dossiers (Université, Etudiants, Jeunesse ).

Lors des réponses un adjoint au maire qui a dit vouloir changer la musique dans les restaurants universitaires afin que cette dernière soit plus agréable pour les étudiants lorsqu'ils y travaillent et de proposer des sites internet pour permettre aux étudiants de s'exprimer sur leurs soucis quotidiens. Bref de belles paroles.

Le vrai problème des étudiants à Paris et dans l'arrondissement, c'est qu'il faut au moins un SMIC pour y vivre (un loyer est situé en moyenne pour un 20 m² à 600 euros... et encore...). Cet arrondissement, lieu mythique pour les études, souhaite seulement valoriser ses établissements supérieurs d'enseignement. Mais les individus qui les fréquentent sont oubliés. Comment faire comprendre que le budget relatif au logement pour un étudiant représente en moyenne 50 à 60% de ses ressources ?

On peut se demander si on ne veut pas attirer l'élite intellectuelle mais seulement l'élite économique.... En tout cas, faire des études à Paris n'est souvent pas un plaisir pour un étudiant moyen mais un sacrifice pour lui et sa famille, mais les élus oublient vite ce point...

On peut dire que bien du chemin est à faire et que la municipalité a son rôle à jouer. Dans certaines villes universitaires comme pour exemple Angers, la municipalité a investi dans des mesures concrètes (logement ne dépassant pas plus de 300 euros, gratuité du tram pour les étudiants...).

En tout cas, même si les étudiants ne sont pas tous forcément des électeurs de la ville de Paris, cela ne doit pas être une raison pour ne pas élaborer une politique forte à leur égard.

Parfois les réponses (comme les questions) auraient gagné en clarté si elles avaient été plus synthétiques, mais le 5ème est terre de grandes écoles qui préparent plus, peut être, à l’analyse et aux phrases proustiennes qu’à la synthèse…

LʼAMITIÉ, FONDEMENT DE LA DÉMOCRATIE ?


Cafés-philo

samedi 20 novembre 2010, 10h à 11h30

animés par

Martine Aronowicz,

Pr. agrégée de philosophie


Café «Le MIRBEL»

4, rue de Mirbel 75005

M° Censier-Daubenton

AUTOUR DE LA CITÉ ATHÉNIENNE



AMITIÉ, FONDEMENT DE LA DÉMOCRATIE ?


La politique, émanation de la Philia : en quoi consiste cette amitié inconditionnelle entre les Athéniens ?

«Entre amis, tout est commun», disait Aristote. pour qui la philia était un sentiment désintéressé permettant de concilier possession des biens et usage en commun de ses fruits.


La Philia est un souci de l'autre, difficile à traduire. Certains essaient de lʼadapter de nos jours avec la théorie du Care. Peut-il s'appliquer aujourd'hui dans tous les domaines d'une démocratie

médiatisée ?

Ce «compagnonnage au sein de la Cité» mérite d'être redécouvert… et discuté !


Philosopher à Paris, Associa)on Loi 1901

24, rue Mouffetard


www.philosopheraparis.com

mercredi 17 novembre 2010

Revue Tango présentation n° 2 - 18 novembre

Jean-Louis Ducournau, directeur des Éditions Tango Bar
Ricardo Mosner, directeur artistique de la revue Tango

vous invitent à la présentation du n°2 de la Revue Tango

et à la rencontre avec l’équipe de Tango Bar

à la Librairie LA HUNE, 170 Bd. Saint-Germain, Paris VIè.

le jeudi 18 à 19h

Prochain RV Inventer à Gauche le 23 Novembre

Rendez-vous d'Inventer à gauche sur le thème l’énergie et l’avenir de la filière nucléaire française.
La réunion se déroulera :

Mardi 23 novembre 2010 de 19H30 à 22H00 à l’Assemblée nationale Salle 6242 126, rue de l’Université
N'oubliez pas de vous munir d'une pièce d'identité

L’invité d’Inventer à gauche sera :
François ROUSSELY, ancien Président d’EDF et auteur du rapport sur l’avenir de la filière française du nucléaire civil

Vous pouvez télécharger la synthèse du rapport de François Roussely avec le lien suivant
http://www.inventeragauche.com/wp-content/uploads/2010/09/synthese_roussely1.pdf