vendredi 30 novembre 2012

Conseils de quartier Jardin des Plantes et Saint Victor

Le 13 décembre 2012 à 18h30 les Conseils Jardin des polantes et Saint Victor se réuniront ensemble pour faire un point :
  • sur le désamaintage et de la restructuration de l'université Sorbonne Nouvelle Paris 3
  • sur l'état d'avancement des travaux de Jussieu

et les fameuses questions diverses.

lundi 26 novembre 2012

Le Panthéon cherche des bienfaiteurs

Lors d'un des derniers conseil de quartier, le directeur général de l'établissement et l'architecte des monuments historiques avaient présenté aux habitants du 5ème les projets de rénovation du monument le plus symbolique du 5ème.


  • Erosion, oxydation des agrafes métalliques et désordres structurels menacent l’avenir du Panthéon.
  • la première partie de l’intervention sur le monument concerne le dôme de l’édifice qui comprend le tambour avec sa colonnade, la coupole et le lanternon.
  • la couverture doit être reprise en particulier pour remédier à son défaut d’étanchéité
  • la restauration de l’ensemble de la façade (péristyle).
  • la restauration du fronton et de ses éléments sculptés.
Visiblement l'Etat manque d'argent et cherche des bienfaiteurs. Si vous voulez approndir la question rendez-vous sur: http://www.mymajorcompany.com/projects/pantheon

Ordre du jour de la séance du conseil d’arrondissement du 5ème: 29 novembre 2012

  • Autorisation à M. le Maire de Paris de poursuivre la mise en oeuvre du dispositif Paris Jeunes Vacances.
  • Signature d'un protocole d'accord transactionnel pour la fixation de l'indemnité 'éviction commerciale et la libération des lieux pour le local situé 10 rue des Patriarches (5ème)
  • Réalisation par la RIVP d'un programme d'acquisition-réhabilitation comportant 2 logements PLA-I, 8 logements PLUS et 2 logements PLS, 10 rue Laplace (5ème)
  • Création par la SGIM de 14 logements PLUS par transformation de chambres de service dans les 5e, 12e, 13e, 15e, 16e, 17e et 20e arrondissements.
  • Actualisation du Plan Climat Energie de Paris.
  • Subvention (290.750 euros) et convention avec l'Ordre des avocats au Barreau de Paris et la Caisse des règlements Pécuniaires des Avocats de Paris.
  • Subvention (485.194 euros) et avenant n° 3 à la Fondation Maison des Champs de Saint François d'Assise (19ème) pour la crèche collective Sainte Lucie (5ème)
  • Avenants aux conventions d'objectifs avec les associations gestionnaires d'établissements de la petite enfance (5ème).
  • Communication de la programmation des Investissements d'Intérêt Local.

dimanche 25 novembre 2012

Compte rendu de mandat de B. Delanoe consacré à la recherche

Etienne Dolet reprend de Cinquième Gauche , journal de la section du PS dans le 5ème, les principales déclarations de B. Delanoe qui concernent directement le 5ème.

Ce compte rendu de mandat consacré à la Recherche se tenait à Jussieu le 19 novembre:

    Répartition des centres de recherche entre le Coeur de Paris et le plateau de Saclay : l'Ecole des Mines a décidé de rester à Paris. L'Agro doit se décider . En tout état de cause les batiments d'Agro resteront conformément au PLU dédié à des activités d'enseignement et/ou de recherche.
     
Désamiantage de Censier et déménagement de Sorbonne Nouvelle dans les locaux de l'Ilot Poliveau: le déménagement est abandonné vu le calendrier du désamiantage. L'état recherche de nouvelles solutions. Le réaménagement de l'Ilot Poliveau est un problème à réexaminer ("mais avec quel argent" Etienne Dolet)
     
Centre de Santé Saint Victor, logé dans les locaux de la Mutualité: s'il n'ouvre pas en février 2013, Bertrand Delanoe s'est engagé à intenter une procédure judiciaire contre les titulaires du permis de construire

samedi 24 novembre 2012

Les chercheurs se mobilisent dans les rues du 5ème arrondissement

 Les chercheurs se mobilisent le 26 novembre de Jussieu au Collège de France 

Parmis leurs priorités le statut des jeunes chercheurs contractuels : les jeunes contractuels, agés de 29/ 30 ans en moyenne, représentent 25% du personnel des universités, 30% de celui des EPST (CNRS, INRA…).

Procés Tiberi : Rendez-vous le 12 Mars 2013

Le 2ème Procés de Jean et Xavière Tiberi a eu lieu.

Avons-nous appris de nouveaux faits? Non car si Anne-Marie Affret reconnait ses actes, elle ne veut pas tout dire malgré le traitement qui lui est infligé à la Mairie du 5ème depuis le dernier Procés.

Jean et Xavière Tiberi se refusent de reconnaitre quoi que ce soit, d'assumer quoi que ce soit. Stupéfiant et navrant cette capacité à se croire au dessus de tout.

C'est d'autant plus grave que Jean Tiberi est ancien magistrat, ancien ministre, ancien député, ancien Maire de Paris et surtout toujours Maire du 5ème.

Cette volonté à jouer la montre pour sauver le soldat "Dominique" qui doit hériter est déroutante. Au 21ème siècle il ya encore des politiques qui pensent que leur mandat leur appartient et que c'est à eux et non aux électeurs que doit revenir le choix de leur remplaçant.

Ce qui est triste dans tout cela c'est que dans la semaine qui suivra le 12 Mars 2013,il est déjà écrit que les avocats de Jean et Xavière Tiberi feront un recours devant la Cour de Cassation.

Celle-ci sera-t-elle capable de bousculer son emploi du temps pour régler cette affaire qui traine depuis tant d'années et qui concourre au discrédit de la classe politique?

Nous le verrons-bien mais j'en doute.

Etienne Dolet

Passer du discours à l'action en matière de bons sentiments


Il tousjours facile de se dire à l'écoute de tous , prêt à s'engager mais il est toujours difficile , Etienne Dolet compris, de passer à l'action.
A 1 mois de Noel, il me paraissait utile de souligner l'action de l'association "Notre Noel" qui a son siège dans notre arrondissement: c/O Compagnons de la nuit, 15 rue Gay-Lussac (tel 0148420351,  http://www.notre-noel.com)

Cette association s'est fixé comme ambition d’apporter aux personnes à la rue que nous fréquentons tout au long de l'année un peu de joie solidaire en célébrant ensemble la fête de Noël.

Elle travaille en étroite collaboration avec  « Aurore-Cœur des Haltes » et les« Compagnons de la nuit

Pour leur 13ème anniversaire, et leur 13ème Noel partagé avec les plus démunis ils organisent une soirée de Noel au Musée des Arts Forains - 53 avenue des Terroirs de France - Paris 12èmeème, mis gracieusement à  leur disposition par son propriétaire.
Vous pouvez participer à leur action en
  • assister à la soirée en tant qu'invité payant 
  • faire des dons
  • être bénévole à un poste de travail
  • préparer des gateaux,.....
N'hésitez pas à les contacter.
Etienne Dolet

mardi 20 novembre 2012

Le député de la 2ème circonscription de Paris dépité

Etienne Dolet parle rarement d'évènements nationaux. Mais quand ceux-ci touchent au député de la 2ème circonscrition de Paris et donc du 5ème arrondissement, il ne peut pas ne pas en parler.

 De 1er ministre, candidat à la Marie de Paris, candidat à la présidence du 1er parti de droite, François Fillon se retrouve simple député.

Assuré de faire le plein dans le 7ème et le 6ème, il n'avait pas jugé nécessaire de faire campagne dans le 5ème; il avait donc vu celui-ci voter nettement à gauche pour l'élection présidentielle et l'élection législative ce qui l'a obligé, au moins publiquement, à renoncer à se porter candidat aux élections municipales dans notre arrondissement ce qui lui aurait permis ensuite de briguer le mandat de Maire de Paris.

La leçon n'a pas été suffisante; faisant confiance aux sondages, il n'a pas jugé nécessaire de rencontrer inlassablement la base de l'UMP. Donné favori à plus de 60%, il perd de 90 voix.

Va-t-il se conscrer aux électeurs du 5ème ou se trouver une autre ambition nationale plus intéressante?

Etienne Dolet

Procés Tiberi: les réquisitions vont dans le sens de l'aggravation du jugement de 1ère instance

Alors que hier, Jean Tiberi disait avec un applomb étonnnat qu'il avait appris l'existence de faux-électeurs par la presse, le ministère public a  a requis à son encontre entre 4 et 5 ans d'inéligibilité alors qu'en première instance, l'ancien maire de Paris (1995-2001) et actuel maire du Ve avait été condamné à seulement trois ans d'inéligibilité.

L'avocat général, Bernard de Gouttes, a en outre requis la confirmation des peines de 10 mois de prison avec sursis et 10.000 euros d'amende prononcées en 1ère instance.

Le Parquet considère que si Xavire Tiberi et Anne-Marie Affret étaient les chevilles ouvrières du dispositif, tout cela n'a pu se faire sans les instructions d'un "Cerveau" qui ne peut être que  "Scrupule" Tiberi comme l'appelle son épouse.

Le Ministère publique a requis :
  • contre Xavière Tiberi 9 mois de prison avec sursis et 5 000 euros d'amende à son encontre, comme en première instance, et 3 ans de privation des droits de vote.
  • contre  Anne-Marie Affret, 9 mois de prison avec sursis et 1 500 euros d'amende, comme en première instance, et à une inéligibilité de trois ans au lieu de deux.
Le jugement ne sera pas prononcé avant plusieurs mois. On peut déjà imaginer que Jean Tiberi fera un recours en cassation et:ou devant la Cour européenne des Droits de l'homme pour éviter l'exécution de sa peine avant les élections municipales de 2014.

Etienne Dolet

samedi 17 novembre 2012

Comptes rendus de mandat de Bertrand Delanoe: le 19 novembre il sera dans le 5ème

A partir du  20 Septembre B. Delanöe entame son marathon annuel des comptes rendus de mandat. Nous pouvons qu'engager les habitanst de Paris qui veulent s'impliquer dans la vie de leur ville d'y assister car c'est un moment unique de question-réponse avec leur Maire.


Cette année les thèmes choisis sont :
  • Les loyers à Paris
  • La Nuit à Paris
  • La lutte contre l'exclusion
  • Le lien intergénérationnel à Paris
  • Le sport dans la ville
  • Etre parents à Paris
  • L'action internationale de Paris
  • L'art dans la ville
  • Maintenir et développer la biodiversité à Paris
  • L'Emploi à Paris
  • Les activités périscolaires à Paris, une ambition renouvelée pour les jeunes Parisiens
  • Le renouveau architectural et urbain de Paris
  • Recherche et innovation au cœur du développement de Paris
  • Préserver la propreté de Paris, une responsabilité partagée
  • Des transports collectifs qui façonnent la ville
  • Parisiens engagés, Parisiens solidaires
  • Prévention et sécurité
  • L'accès aux soins à Paris
  • Grands équilibres du budget: s’assurer les moyens d’une politique ambitieuse et solidaire
  • Faire évoluer la gouvernance de la métropole: un enjeu pour la vie des Parisiens


Il sera dans le 5ème le 19 novembre pour parler  de : Recherche et innovation au cœur du développement de Paris. 18h30  Amphi de l'UPMC à Jussieu 4 place Jussieu

Les rendez-vous de Biblio Monge

Depuis un an, la Place Monge, renoue avec la tradition du rendez-vous des libraires du quartier avec la cinquième édition du Marché de la Bibliophilie et Iconographie anciennes et modernes le samedi 24 novembre 2012
 
Une cinquantaine de libraires parisiens et provinciaux proposeront des livres anciens et modernes, affiches, images, psychédélisme des années 60, livres d’enfant, bandes dessinées, livres d'art, photographies, architecture, design, publicités, littérature illustrée...
 
Le thème de la journée : Les noces de coton, 1 an déjà…

Affaire Tiberi : 3ème journée

Faut-il faire un énième compte rendu du déroulement des travaux de la cour d’appel?

La lecture des différents comptes rendus de la journée du mercredi nous montre le peu de cas de la famille Tiberi pour la Justice. Dire devant la cour d’appel que le petit nom de Jean Tiberi est « SCRUPULE » défie la raison.
Les faux électeurs sont avérés. Imaginer qu’ils ont pu exister sans l’accord de Jean Tiberi c’est nier le poids de la famille Tiberi dans le fonctionnement de la Mairie.

Aujourd’hui, rien en se passe sans que Jean et Dominique ait donné leur accord. Xavière apparait régulièrement aux conseils de quartier et d’arrondissement et son ombre circule dans les couloirs de la Mairie où  elle « s’occuperait » toujours de plus ou moins loin de certaines attributions.

Au conseil d’arrondissement, à l’exception de M. Baetche et des deux conseillers de Paris qui sont là le moins souvent possible,  les  élus de droite sont comme des petits enfants qui demandent l’autorisation pour parler ou qui récitent le texte qu’on leur a donné.

Les condamnés de 1ère instance qui ont accepté leur condamnation et qui de ce fait reconnaissent l’existence de ce « système » sont toujours là : employés ou invités permanents des réceptions « tibériennes » comme le dernier 11 novembre.

Si Jean Tiberi  condamnait  vraiment la pratique des faux électeurs, s’il n’avait vraiment rien su alors maintenant qu’il le sait, pourquoi , les gardent-ils autour de lui??????

Annie Affret depuis deux ans a eu très rarement le droit de prendre la parole au Conseil d’arrondissement, et aux conseils de quartier alors qu’elle est 1ère adjointe. Elle paye ses demi-aveux du jugement en 1ère instance. Mais pourquoi ne veut-elle pas aller jusqu’au bout et dire tout elle qui reconnait savoir tout ???

Etienne Dolet

mercredi 14 novembre 2012

Affaire Tiberi : récapitulons


La pièce que vous allez certainement appréciée a déjà été jouée plusieurs fois, mais elle reste un chef d’œuvre de tragicomédie politico judiciaire.  

 L’intrigue se déroule en plusieurs épisodes.

                        1èr épisode 1997/2001

Le 23 avril 1997 : un article du Canard Enchaîné dénonce le système de fraude électorale dans le Vème arrondissement de Paris, fief du clan Tiberi.  

Yves Frémion, candidat écologiste aux législatives  et Lyne Cohen Solal , candidate socialiste porte plainte pour "manoeuvres frauduleuses de nature à altérer la sincérité du scrutin". 

Mais le 1er juin 1997: Jean Tiberi est réélu député de la deuxième circonscription de Paris avec 2725 voix d'avance au second tour. 

Cela n’empêche pas l’ouverture le 13 et 19 juin 1997 de deux informations judiciaires suite aux deux plaintes. 

Le 20 février 1998 :   le Conseil constitutionnel valide  l'élection de Jean Tiberi arguant du fait que  le résultat du scrutin n'aurait pas été inversé par la fraude électorale, le nombre d'électeurs suspects étant inférieur à l'écart de voix entre les candidats. 

Mais en Juin et juillet   2000  les  premières  mises  en examens sont prononcées contre

-  Raymond Nentien, secrétaire général de la mairie du Vème. 
 -Xavière Tiberi et d'Anne-Marie Affret, adjointe de Jean Tiberi. 
 - Jacqueline Mokrycki, directrice de Cabinet du maire du Vème arrondissement,
-  Jean-Charles Bardon ancien maire . 

Le 5 juin 2001 : Jean Tiberi est entendu comme témoin assisté. 

2 ème épisode

La Cour d'Appel de Paris annule les mises en examen de Xavière Tiberi et d’Anne-Marie Affret.  

Réplique de  la Cour de Cassation, qui  annule la décision de la Cour d'Appel et rétablit les mises en examen . Et les mises en accusation se poursuivent en 2003/2005 celle  Jean-Charles Bardon

Puis c’est Jean Tibéri lui-même qui en mars 2005 est  mis en examen

 La  fin de l'instruction  en 2005 permet le renvoi le 12 février 2008   des 11 prévenus devant le tribunal sans attendre les réquisitions du parquet. 

                                   3 ème épisode

Le 2 février 2009 : le  procès s’ouvre enfin devant le tribunal correctionnel de Paris.

Le député-maire du 5e arrondissement de Paris, Jean Tiberi est  condamné le 27 mai 2009 par le tribunal correctionnel à dix mois de prison avec sursis, 10 000 euros d'amende et trois ans d'inéligibilité 

L'épouse de M. Tiberi, Xavière, décrite à l'audience comme "omniprésente" à la mairie du 5e, est condamnée, à neuf mois de prison avec sursis et 5 000 euros d'amende. Une peine de neuf mois de prison avec sursis, 1 500 euros d'amende et deux ans d'inéligibilité a enfin été prononcée à l'encontre de la première adjointe à la mairie du 5e, Anne-Marie Affret.

Pendant trois ans et  les accusé et leurs conseils  utilisent toutes les possibilités du droit pour échapper à leurs sanctions.

                                    4 ème épisode

 
La 4ème épisode se déroule  en Cour d’appel en Novembre 2012, 15 ans après le début de l’affaire des faux électeurs.

Le public a déserté le prétoire. Les 9 avocats conseils sont presque plus nombreux que les spectateurs  
 

Le décor  est nouveau :  la  première chambre de la cour d’appel est digne d’une  salle de bal  (style Napoléon III)  d’une préfecture de province.  Elle date de   l’époque où l’Etat français impérial ou Républicain  dépensait sans compter pour construire les temps de la justice. Le citoyen perdu dans ces ors peut rêver à loisir sur ce  plafond à caisson dorés  où s’envole dans les airs  la  justice nue jusqu’à la taille. Les 5  énormes lustres où  Tarzan et Chita auraient aimé à se balancer  dispensent une lumière jaunâtre pour combattre les grisailles du ciel de  Paris en automne.

 
Les acteurs ont tous un peu vieilli mais  tous sont présents ;

Jean Tiberi,  toujours maire du 5ème arrondissement de Paris, son épouse, et son ex-première adjointe Anne-Marie Affret vont devoir répondre de fraude électorale pour les municipales de 1995 et les législatives de 1997.
 

Parmi les nouveaux personnages  on remarque : le président Bruno Laroche et les  magistrates  s’installés face à la salle  sous une tapisserie des Gobelins aux tons fanés. L’avocat général Bernard de Gouttes siège à leur gauche .

Le ton de cette tragicomédie a aussi changé du coté de la défense des accusés. Les seigneurs  du barreau que sont  Maitre Herzog, Maitre Haïk et Maitre Le Borgne avaient rivalisé lors du premier procès d’effet de manches et  d’exordes hautes en couleurs .

Aujourd’hui les micro semblent  en panne . Même Léon Lef Forster , (avocat de Pasqua , de Strauss-Kahn ),  redoutable ferrailleur  réputé pour être un  boute-en-train devant les bancs de la presse  est bien discret aujourd’hui .


La cour d'appel vient d'annoncer qu'elle refuse de transmettre la question prioritaire de constitutionnalité (QPC) déposée lundi . Elle a décidé  ce mardi de ne pas la transmettre à la Cour de cassation. S’en suit alors

une série de nullités de procédure, sur lesquelles les avocats des accusés ferraillent une grande partie de l'après-midi. Le couple Tiberi, par la voix de ses conseils Thierry Herzog puis Léon Lef Forster, conteste notamment la recevabilité des parties civiles, au premier rang desquelles la Mairie de Paris .

 Maitre William Bourdon avocat des parties civiles s’insurge : 

"Les prévenus ont tenté de faire disparaître le procès, et maintenant les parties civiles",  "La seule chose qu'ils ne peuvent faire disparaître, c'est vous, leurs juges"

En 2011 déjà, le procès avait été repoussé de 14 mois en raison d'une QPC déposée par la défense. La cour d'appel de Paris a donc vu les choses autrement cette fois-ci. Les époux et les autres prévenus  vont donc être jugés jusqu'au 21 novembre. 

L’avocat général Bernard de Gouttes rappelle que ce foisonnement de questions préalables conduit à priver de paroles les parties  civiles .Il y aurait alors une atteinte à un procès équitable .Il insiste sur l’argument  de la défense invoquant  « la partialité des  juges » . Ceci ci est  irrecevable, car nous ne sommes pas devant le travail d’un juge, mais devant celui d’un collège de juges . Et puisque nous sommes devant la Cour d’appel de Paris , en droit  il n’y a aucun réquisitoire définitif

Le tribunal de Grande Instance de Paris rejette alors les conclusions déposées par les avocats des prévenus.

Le président Bruno Laroche procède à la lecture des condamnations des différents jugements et annonce l’audition des témoins  pour les jours suivants.

mardi 13 novembre 2012

Procés Tiberi:il aura bien lieu!!!

La Cour d'Appel a refusé de transmettre à la Cour de Cassation la QPC déposée par l'avocat de Xavière Tiberi.

Elle a également refusé de prononcer la nullité des constitutions de parties civiles et a même déclaré qu'elle leur donnera la parôle.

Le procés en appel des faux électeurs du 5ème aura bien lieu. Justice sera rendue.

Demain place à l'interrogatoire des époux Tiberi.

Demain Etienne Dolet vous retracera l'ambiance qui a prévalu durant cette 1ère vraie journée.

lundi 12 novembre 2012

Bataille de procédure pénale au Procés Tiberi


1 heure de procés cet aprés-midi

Le dépôt d'une QPC sur  "l'absence de recours effectif de la défense quand la justice refuse de trancher avant la fin d'un procès une question portant par exemple sur la recevabilité des parties civiles" a entrainé un arrêt rapide de l'audience de ce lundi pour permettre à la Cour d'Appel d'apprécier s'il convient de la faire remonter auprés de la Cour de Cassation.

Bataille entre avocats: les uns disant qu'ils demandent l'application de la loi, les autres parlant de "manoeuvres dilatoires" afin de repousser le jugement.

Le Parquet a requis un rejet de la QPC ; pour lui elle aurait déjà été tranché par la négative par le Conseil Constitutionnel.

Tout le monde sait mais ne veut pas ou ne peut pas dire que l'enjeu de cette QPC est simplement de repousser le plus tard possible et au moins à aprés les élections municipales de 2012 le jugement en dernier recours que sera amener à prononcer inévitablement la  Cour de Cassation.

En tout état de cause, comment comprendre qu'un ex-Magistrat ait si peu confiance en ses pairs pour rechercher désespéremment à leurs échapper!!!!!!!!!!!

Rendez-vous demain 13h30 pour, nous l'espérons,  le traitement au fond de cette affaire.

Etienne Dolet

dimanche 11 novembre 2012

5ème arrondissement de Paris: un "11 novembre" bien terne....

Ce matin, Place de l'Etoile les lycéens du 5ème étaient à l’honneur ; en mémoire de leurs prédécesseurs des élèves du Lycée Henri IV ont accompagné le Président de la République pour honorer la mémoire de ces jeunes, qui, le 11 Novembre 1940 sont allés braver la Wehrmacht devant la flamme du soldat inconnu pour affirmer que la France avait perdu une bataille mais pas la guerre. Ils sont considérés comme les "1er résistants".

 Ce matin devant le Panthéon, Temple de la Mémoire Républicaine, le 11 novembre célébré à  la mairie du 5ème était encore plus terne que d’habitude :
  • ni bonjour, ni au revoir en guise de convivialité
  • la  grille de la cour d’honneur était fermée en guise d’accueil,
  • aucune chaise prévue pour des hommes et femmes présents malgré leur grand âge comme marque de respect,
  • une voiture immatriculée 77 comme décor, comme si la Cour d’honneur les jours de fête nationale devait tenir lieu de parking,
  • une marseillaise à capella saccagée par le lancement à contretemps de la musique,
  • une lettre du Ministre des Anciens combattants lue sans passion en guise d’unique message.
Alors que le 5ème est dédié à la transmission de la connaissance, du savoir à la jeunesse,  comme d’habitude, cette cérémonie, faute de créativité, faute de préparation, est loin d'avoir remplie son office.

Journée du souvenir du sacrifice des soldats de la 1ère guerre mondiale et, désormais, de toutes les guerres, le 11 novembre doit être un moment privilégié :
  • pour s’approprier par la Connaissance notre Passé, condition  indispensable à la compréhension du présent,
  • pour comprendre le sens de l’engagement républicain au service de tous, indispensable au vivre ensemble dans un Monde où l’individualisme est favorisé au détriment du Collectif.

Naturellement, nous pouvons faire confiance à Jean Tiberi pour cacher ce manquement républicain :  en photographiant le ¼ de la cour d’honneur où comme d’habitude le fan club s’est agglutiné, il sera toujours possible de faire croire qu’il y avait foule, mais en vérité il n’y avait personne ou si peu.

 Il serait tellement simple de demander :
  • aux historiens et philosophes de la Sorbonne, du Collège de France, de l’Ecole Normale Supérieure de nous parler des valeurs qui nous unissent et de la réalité de notre histoire,
  • aux jeunes de nos Lycées, de nos collèges, de faire fructifier leurs connaissances en Savoir
  •  aux militaires, policiers, pompiers, volontaires de la protection civile, de témoigner de leur engagement,
  • au conservatoire de Musique de l’arrondissement de venir assurer la musique.
Il serait encore plus simple de donner un peu de confort à nos plus anciens, qui, malgré leur âge (ce matin certains avaient plus de 90 ans) bravent à chaque fois le froid et la pluie
 
La Paix évoquée dans la Loi Instituant le 11 novembre comme Fête nationale mérite mieux que ce "Rendez-vous mondain" où le plus important était, peut-être, le pot donné dans le hall du 1er étage.

L’Europe, qui vient de recevoir le Prix Nobel de la Paix, n’a jamais connu d’entracte aussi long des passions guerrières si propres aux hommes. C’est la Connaissance du passé qui nous permettra malgré les différences culturelles et les difficultés économiques, de préserver cette Paix. Il est indispensable de faire prendre conscience aux Jeunes que la Paix n’est pas un dû, qu’elle se cultive et ce, inlassablement.

Etienne Dolet

samedi 10 novembre 2012

L'étude des langues dans les écoles élementaires du 5ème.


Quand on veut quelque chose, il faut à un moment se donner les moyens !! et arrêter de regarder. Tous les ans à la rentrée se pose dans nos écoles la question de l'enseignement des langues.

A l’âge où les enfants sont les plus réceptifs à apprendre les langues, les programmes scolaires prévoient 1h1/2 de la langue de référence du lycée de rattachement. En général, l’anglais.

Cet enseignement est fourni normalement par les maitres des écoles. Mais cela nécessite qu’ils aient validé une compétence d’enseignement. Si sur le Portail national des professionnels de l’éducation (http://eduscol.education.fr/cid45714/qui-enseigne-les-langues-a-l-ecole.html), il est indiqué que 95% des maitres des écoles assurent cette formation  eux-mêmes, dans les écoles du 5ème arrondissement où Etienne Dolet a l’honneur d’assister au Conseil, on est loin du compte.

Pour le 5ème arrondissement de Paris et donc j'imagine pour Paris, l’inspection d’Académie  n’est arrivée à assurer qu’une heure d’anglais grâce au recours d'assistants de langue, étudiants étrangers venant poursuivre leurs études en France. La ½ heure restante est fournie par les maitres des écoles par répétition de ce qui a été proposé par les assistants de langue !!!!!!!!!!

Pour rappel, les assistants n'arrivent qu'en novembre et partent avant la fin de l'année et on n'est jamais sur de leur nombre.

Vu la situation, les professeurs des écoles, qui pourraient valider leur compétence, ne le font pas car ils pourraient être dans l’obligation de « décloisonner » : c.à.d., d'aller enseigner les langues dans d’autres classes de l’école. Cela désorganiserait professeurs, élèves, école,…..
D'une année sur l'autre, les professeurs avec validation linguistique ne semble pas augmenter.

J’ose espérer que les bons d’achat FNAC (merci le Comité des fêtes et de solidarité de l'arrondissement) dont disposent les directeurs d’écoles dans le 5ème sont consacrés à l’achat de supports en anglais !!!!!

Si on veut que nos enfants parlent anglais, si on veut éviter une fuite des enfants de l’école publique vers des écoles privées « internationales », il conviendrait que l’Etat à travers l’académie de Paris, la Mairie, les directeurs, les professeurs s’engagent, chacun à son niveau, au service du futur des enfants.

Et les enfants du 5ème sont loin d’être ceux qui auront le plus de mal à apprendre les langues, car en majorité, leurs parents pourront leurs payer des cours ou des séjours.
 
Mais l’exception française réside, aussi, dans l’obligation de donner » les mêmes chances de réussite à tous ».

vendredi 9 novembre 2012

Le procés Tiberi aura-t-il lieu lundi prochain?

Le net et les médias bruissent : un des avocats des accusés du procés en appel des faux électeurs du 5ème aurait déposer une "question prioritaire de constitutionalité" pour "bloquer" l'ouverture du jugement en appel de l'affaire des faux électeurs où Jean Tiberi a été lourdement condamné en 1ère instance.

Article de 20 minutes:
http://www.20minutes.fr/societe/1038844-affaire-faux-electeurs-5e-avocat-tiberi-va-soulever-nouvelle-qpc

Subtilité du clan Tiberi, ce n'est pas l'avocat de Jean Tiberi qui l'aurait déposé mais celui de son épouse Xavière. Mais tout le monde sait que Jean Tiberi souhaite reporter le plus possible le jugement de la cour d'appel afin que la Cour de Cassation ne puisse statuer en dernier ressort avant les élections municipales de 2014.

Pour lui la question n'est pas d'être ou pas condamné!!

La question est de mener la campagne municipale pour pouvoir s'éclipser (volontairement ou pas) en laissant la Mairie du 5ème au Soldat Dominique incapable de partir au combat comme tête de liste. Et François Fillon a décidé de ne plus venir.............

Va-t-il réussir son plan?

 La réponse sera donnée lundi par la Cour. Soit elle juge que l'étude de la recevabilité de la QPC doit avoir lieu et l'audience est reportée en l'attente de la décision de la Cour de Cassation, soit elle réfute cette QPC et passe au jugement de l'affaire.

D'aprés le journaliste, cette QPC soulèverait un problème de «recevabilité» mais aurait déjà été tranchée dans le passé lui aurait répondu le Parquet.

N'oublions pas que l'année dernière ce n'est pas les 3 QPC posées la semaine précédente qui avaient permis de gagner 1 ans, mais la QPC déposée le matin même.


Attendons donc lundi en espérant que cet ancien magistrat acceptera enfin être jugé par ses anciens collèges et saura en tire les conclusions qu'imposent la morale républicaine.

Etienne Dolet

jeudi 8 novembre 2012

Débat sur l'Europe à la Mutualité


Valéry Giscard d’Estaing et Jacques Delors au Palais de la Mutualité:
Mercredi 14 novembre 2012
14h00 à 16h00
« Construire l’Europe, un projet, plusieurs générations »

Inscription obligatoire dans la limite des places disponibles : envoyer vos nom, prénom et ville de résidence à l’adresse suivante: inscription@notre-europe.eu

mercredi 7 novembre 2012

Festival "LIVRES EN TÊTE 2012" dans le 5ème


Le Service culturel de l'Université Paris-Sorbonne (Paris IV) et Les Livreurs, lecteurs sonores organisent du 14 au 17 novembre la nouvelle édition du festival Livres en tête.

La programmation, le choix des textes lus et des auteurs invités sont proposés par l'écrivain Pierre Jourde.

De nombreuses personnalités du monde littéraire et musical (Bernard Pivot, Katsuni, Philippe Bilger, Denis Grozdanovitch, Hervé Le Tellier, Jean-Philippe Domecq, Cyril Lehn, Norbert Lucarain, Sebastien Bacquias, Valérie Levy-Soussan, Coco Coach, Félix Libris, etc.) participent aux différents événements  :
  • Ta Page Nocturne,
  • Bal à la Page,
  • Dégustation littéraire,
  • Formation de lecture à haute voix
  autour des différentes thématiques proposées:
  • Enfance,
  • Polar et Bestiaire,
  • Libertins,
  • Mode.
Le Président d'honneur de l'édition 2012 est Bernard Pivot.


 
 

Daniele Mitterand honorée dans le 5ème arrondiussement de Paris


A l'unanimité, le Conseil d'arrondissement a voté le voeu présenté par l'Hotel de Ville proposant l'attribution de son nom au square du 20, rue de Bièvre, qui jouxte le numéro 22 de la même rue, où Danielle et François Mitterrand ont longtemps habité.

C'est naturellement plus la femme indépendante, fidèle à ses convictions que l'épouse du Président Mitterand qui est honorée.

N'oublions pas que pendant 25 ans au sein de sa Fondation France-Libertés, elle a conscaré son énergie  à répondre à la détresse des opprimés, en lançant des actions de sensibilisation et en finançant des actions portées par les habitants eux-mêmes.

Elle obtient, par sa détermination, la libération de nombreux prisonniers politiques et milite pour la démocratie participative, l’éducation, l’économie responsable, et surtout pour le droit d'accès de toutes les populations à l'eau, qui devient une des priorités de sa fondation.

lundi 5 novembre 2012

Fiac Hors les Murs est toujours présente dans le 5ème

 Jusqu’au 19 novembre, le Jardin des Plantes présente toujours 26 oeuvres contemporaines en intérieur et en extérieur

Un exemple : Euro-crocodile. « Ces pièces correspondent à l’arrivée de la monnaie européenne, au début du nouveau millénaire, explique-t-il. Il me semblait judicieux d'utiliser ces pièces antérieures à la crise, à la question de la fin de la monnaie unique. »

© F-G Grandin MNHNCrocodile en pièces, © F-G Grandin MNHN

5ème arrondissement :Ordre du jour du conseil du lundi 5 novembre

  • Approbation du budget primitif de l'état spécial du 5e arrondissement pour l'exercice 2013.
  • Signature avec l'association "Le Jardin de Théodore" de la convention mettant à sa disposition une parcelle de terrain située 23 rue du Fer à Moulin 75005 PARIS, pour un usage de jardin partagé.
  • Attribution de la dénomination Square Danielle Mitterrand au square situé 20, rue de Bièvre (5e).
  • Subvention (10.000 euros) à l'association Atelier des Feuillantines (5e).
  • Subventions (100.000 euros) et conventions avec 10 établissements cinématographiques parisiens.
  • Subvention (206.913 euros) et avenant n° 1 avec la Fondation Oeuvre de la Croix Saint Simon (20e) pour la structure multi-accueil Tambour et Trompette (5e).
  •  Réalisation par la SGIM d'un programme d'acquisition-réhabilitation de 79 logements PLUS, 29-31 rue Pierre Nicole (5e).
  • Débat sur les résultats de l'application du Plan local d'urbanisme de Paris au regard de la satisfaction des besoins en logements, en application de l'article L.123-12-1 du Code de l'urbanisme
  • Subvention Fonds du Maire (12.213 euros) au Comité des fêtes et des oeuvres de solidarité du 5e arrondissement (5e).
  • Présentation aux conseillers de Paris du compte-rendu annuel à la collectivité pour l'exercice 2011 de la mission Vital'Quartier 2 confiée à la SEMAEST.
  • Approbation du programme prévisionnel d'investissement des lycées pour 2012/2022 proposé par la Région Ile-de-France.
  • Communication du Maire de Paris sur le bilan PLU en matière d'équipements publics.

Affaire Tiberi: les modalités du jugement en appel

L'audience de fixation de la semaine dernière a arrêté les modalités de jugement en appel de l'actuelMaire du 5ème, ancien maire de Paris Jean Tiberi, et son épouse Xavière, condamnés en 2009 dans l'affaire des faux électeurs du Ve: ils seront jugés en appel du 12 au 21 novembre, devant la chambre 4-10 de la cour d'appel de Paris présidée par Bruno Laroche.

Le 27 mai 2009, l'ancien maire de Paris (1995-2001), a été condamné à trois ans d'inéligibilité, dix mois de prison avec sursis et 10.000 euros d'amende. Son épouse, Xavière avait écopé d'une peine de neuf mois avec sursis et 5.000 euros d'amende, tandis qu'Anne-Marie Affret, première adjointe à la mairie du Ve arrondissement, avait été condamnée à neuf mois de prison avec sursis, 1.500 euros d'amende et deux ans d'inéligibilité.

Le 1er jugement en appel n'avait pu avoir lieu en raison du dépôt de plusieurs questions prioritaires de constitutionnalité (QPC) qui avait conduit au report sine die des audiences. Ce recours abusif aux "QPC" avait permis à Jean Tiberi de gagner 1an et ainsi lui avait permis transmettre "la tête haute" son mandat de député à F. Fillon qui avait (à juste titre) peur de perdre dans son fief de la Sarthe et qui cherchait un point de parachutage dans la Capitale.
Comme par avance, la QPC invoquant le délai raisonnable, avait déjà été transmise le matin-même à la Cour de cassation dans le cadre d'une autre affaire. Naturellement le 14 décembre, la plus haute autorité judiciaire a finalement refusé de transmettre cette QPC au Conseil constitutionnel.
Va-t-on avoir de nouvelles tentatives de report de dossier afin de garantir à Jean Tiberi la possibilité de pouvoir se présenter à 78 ans à la Mairie "obsédé" par le devenir "du soldat Dominique"? Il est fort probable qu'en cas d'élection hors de la présence de Jean Tiberi, Dominique Tiberi disparaitrait du radar UMP parisien.

En effet F. Fillon, ayant pris peur des résultats de la Gauche aux élections présidentielles et aux élections législatives dans le 5ème, ne voudrait plus prendre le risque de se lancer à l'assaut de l'Hôtel de Ville à partir de notre arrondissement et Domique Tiberi se retrouverait alors bien seul. Naturellement l'élection à la présidence de l'UMP de ce mois de novembre pourrait changer la donne!!

Etienne Dolet

jeudi 1 novembre 2012

Les mystères du 5ème

L’esprit frappeur de la rue des Noyers

On dirait un conte de Dickens, ou le film "Poltergeist" revisité par Balzac.
Nous sommes en 1860, rue des Noyers, non loin de la Place Maubert. Un homme vit là tranquillement. Il s’appelle Le Sage et exerce la profession d’économe au Palais de Justice. Selon son nom et sa profession, on est tenté d’ imaginer un homme pondéré, le nez chaussé de besicles, ami du progrès et des sciences.
Or le malheureux est en bute à un esprit frappeur particulièrement dérangeant. En effet, sa maison est la cible de morceaux de bûche à demi carbonisée et des bouts de charbon qu'on dirait sortis de nulle part.

Le Sage qui croit sans doute avoir la berlue fait appel à un huissier pour constater les faits. Imperturbable, ce dernier consigne effectivement la chose. Et en homme pratique, use même de la poudre noire du charbon pour sécher l’encre de son récit.

Des amateurs de spiritisme s’en mêlent et convoquent le Saint-Louis pour obtenir de plus amples informations. Quel est donc l’esprit mal embouché qui fait enrager le citoyen Le Sage ? Le bon souverain dénonce le fantôme d’un chiffonnier du quartier, un certain Jeannet. Convoqué à son tour, ce dernier avoue. De son vivant, le drôle avait un penchant pour la bouteille. On a beau être mort, on ne renonce pas forcément à faire du tapage.

Où: rue des Noyers, 75005

Campagne de recrutement étudiant pour les écoles

La mairie de Paris recrute des étudiants pour encadrer le midi, le soir mais aussi le mercredi et pendant les vacances scolaires des groupes d’enfants dans les écoles maternelles, élémentaires ou dans les centres de loisirs.

Site de la Ville de Paris

 
CASPE 5e et 13e arrondissements : 01 71 18 74 38 ou 01 71 18 74 72



 

Le 11 novembre dans le 5ème

Comme tous les ans, l’anniversaire de l’Armistice du 11 Novembre 1918 sera célébré à 12h00 par Jean Tiberi en présence de l’ensemble des élus de l’arrondissement, des autorités militaires et naturellement des associations des anciens combattants.

On peut parier sur le fait que ce rituel de mémoire se limitera à la lecture du message du Ministre des anciens combattants, comme dans toutes les communes de France, au dépôt des gerbes et naturellement à la sonnerie aux morts et à la Marseillaise.

Au lieu d’en faire un véritable moment de partage de mémoire afin de préserver le futur en y associant de manière active les lycées, les collèges et les écoles, cette cérémonie sera une simple occasion de Jean Tiberi pour réunir autour de lui son « fan club ».

Comme chaque année nous redisons qu’il est possible et indispensable d’intéresser les jeunes à ce type de célébrations à partir du moment où un véritable travail en amont est réalisé en liaison avec les professeurs pour expliquer avec recul le pourquoi des évènements.

Pour beaucoup de français la guerre n’est qu’un film ou un jeu vidéo alors que l’histoire nous apprend qu’elle peut réapparaitre à tout moment. Alors que tout le monde décrie l’Europe n’oublions pas que ses fondateurs se sont battus pour sa création dans le seul espoir de préserver le continent européen de nouveaux conflits.

A ceux qui diront que ce n’est pas possible d’intéresser les nouvelles générations à des histoires datant d’un siècle, je leur rappellerait la tenue et l’émotion des célébrations organisées par l’AMEJD du 5ème sous l’impulsion de son président P. Quillardet  en souvenir des enfants juifs déportés ,où les scolaires de l’arrondissement étaient  associés de manière active aux dépôts de plaque.

A ceux qui diront que ce n’est pas possible, je les inviterai à se rendre dans la matinée de ce 11 novembre dans le hall d’entrée du Lycée Louis Le Grand où devant le monument aux morts du Lycée, la 1ère européenne se souviendra des évènements qui ont conduit inéluctablement à un conflit meurtrier en essayant de donner la parole aux vainqueurs, aux vaincus, aux morts, aux survivants, aux va-t-en-guerre, aux pacifistes..

L'envers du décor des studios de photo

Sept des plus prestigieux studios photo de la capitale, réunis au sein du Club des Studios Photo Parisiens, vous ouvrent leurs portes dimanche 25 novembre afin de vous faire partager la magie de leur passion.

Dans le 5ème arrondissement nous aurons la possibilité de visiter les 1800M2 de ses studios créés en 1981 dans une ancienne tannerie. 

3e portes ouvertes du Club des Studios Photo Parisiens
Dimanche 25 novembre 10h -18h


Ilot Poliveau: l'association de défense s'active

Depuis l'annonce du projet de travaux pour accueillir Sorbonne Nouvelle, l'ASIBP ( Association pour la Sauvegarde et la Mise en Valeur de l'îlot Buffon Poliveau), a fait de nombreuses démarches auprès des autorités, et a fait une demande de classement auprès de la DRAC de l'île de France de l'ensemble Orangerie, Graineterie, pavage qui les relie, et mur d'enceinte, qui constituent le patrimoine immobilier de ce lieu, en février 2012.

L'association du " Paris Historique" ( Association pour la Sauvegarde et la Mise en valeur du Paris Historique), présente depuis octobre et jusqu'au 6 janvier, une exposition sur l'îlot Buffon Poliveau.

 
Cette exposition est installée au siège de l'association 44 46 rue François Miron Paris 75004 ( tous les jours de 11h à 18h et le dimanche de 14h à 19h).

site de l'ASIBP : http://www.asibp.fr/buffon-poliveau.html

Maintenant il ne suffit pas de refuser pour des raisons que l'on pense bonnes il faut également trouver une solution pour l'hébergement des étudiants et professeurs de Sorbonne nouvelle.

Etienne Dolet